Site mis à jour le jeudi 16 mai 2019

Le beurre de karité

Le beurre de karité est un beurre végétal issu de l’arbre à Karité, un arbre très présent au Burkina Faso.

Le « Butyrospermum parkii » ou « Vitellaria paradoxa » pousse uniquement à l’état sauvage dans les savanes arborées d’Afrique du centre et de l’ouest. Cet arbre peut vivre jusqu’à 300 ans et commence à produire des fruits à l’âge de 15 ans. La production moyenne est de 15 à 20 kg par arbre.
Les fruits sont des noix ovoïdes à l’intérieur desquelles se trouve une amande blanchâtre très grasse qui donnera une substance comestible d’une texture semblable au beurre d’où son nom de beurre de karité.

Le processus de transformation des fruits en beurre est long et fastidieux.

  • Les noix sont récoltées à maturité entre mi-juin et mi-septembre.
  • Elles sont ensuite débarrassées de leur pulpe qui entoure le noyau contenant l’amande.
  • Puis ces noix sont décortiquées dans un mortier afin de ne récupérer que l’amande qu’on lave et laisse sécher.
  • L'amande est concassée, torréfiée et enfin broyée afin d’obtenir une pâte épaisse que l’on mélangera à de l’eau pour la baratter.
  • Cette pâte sera immergée dans l’eau bouillante afin de séparer le beurre des autres composants de l’amande.
  • Une fois récupéré, le beurre présent en surface est malaxé avant d’être cuit longuement afin de permettre l’évaporation de l’eau et le dépôt des impuretés restantes.
  • L’huile ainsi obtenue (beurre fondu) sera filtrée avant conditionnement.

Au Burkina, le beurre de karité est consommé dans la cuisine traditionnelle. Il est également utilisé dans l’industrie du chocolat comme substitut au beurre de cacao.

En europe, il est surtout connu pour ces propriétés cosmétiques en tant qu’hydratant et assouplissant de la peau. Il est exceptionnellement riche en vitamines (A, D, E et F) et en insaponifiables. De ce fait, il rentre aujourd’hui dans la composition de nombreux produits cosmétiques.

Au Burkina Faso, le beurre de Karité est principalement produit par les femmes des régions rurales. Depuis une quinzaine d’années en effet, de nombreux regroupements de femmes ont commencé à produire, et à rentabiliser la fabrication du beurre de Karité notamment via l’exportation en raison de l’apparition des filières touristiques et équitables.

Arbre à karite

Noix karite Pot beurre karite

Cliquez sur les images pour les agrandir

© 2016 - 2019 Burkina-Santé